Transalpes - Etape 8

Lundi 12 février

Saint François Longchamp vers le col de Chaussy où il est prévu un bivouac. Étape relativement courte. Qui va permettre de récupérer de la veille.

Dans un premier temps, on doit rallier par la route le village de St. François de Longchamp. Le soleil est toujours de la partie. Après avoir atteler mes douze chiens qui vont m'accompagner, on relie la station même de St.François qui se situe à 1600 mètres d'altitude. Un départ aux pieds des pistes sous un public très nombreux. Trop pour mes Gamins !

Étant troisième au général, je pars en avant dernière position. Mais voilà, s'enfiler dans un entonnoir de spectateurs ne plait guère à Igloolik. Total. Tout le monde s'arrête. Ganac s'enfile entre les jambes des spectateurs. Pas le choix. Je détache Igloolik, que je confie à Manu, responsable de ma petite famille, et qui est d'une très grande efficacité. Deux minutes de perdues. Roland, parti derrière moi, bien évidement me double.
Mais très rapidement, la machine se met en route. Les pattes des Gamins, trottent comme une horloge Suisse. Un à un je rattrape les concurrents pour passer en tête au col et redescendre vers le Loup, 1470 mètres où se situe l'arrivée.
Un accueil très chaleureux par une équipe de montagnards. Repas alpestre, vin chaud, saucisson, lard, pain de campagne. Veillée autour d'un feu, nuit sous la tente. La température est loin d'être celle que je côtoyais au Nunavik.
Ayant fait le meilleur temps de passage au col, la station de St. François de Longchamp, m'offre une fin de semaine pour deux personnes dans un hôtel trois étoiles pour cet été. J'en suis ravi.

Bravo à mes Gamins.

Étape suivante...